Top flop, Les films à ne pas voir pour commencer 2013 du bon pied : Place n°2

  • En seconde position se place :

Killer Joe de William Friedkin

Killer-Joe-affiche

Synopsis : Chris, 22 ans, minable dealer de son état, doit trouver 6 000 dollars ou on ne donnera pas cher de sa peau. Une lueur d’espoir germe dans son esprit lorsque se présente à lui une arnaque à l’assurance vie. Celle que sa crapule de mère a contractée pour 50 000 dollars. Mais qui va se charger du sale boulot ?
Killer Joe est appelé à la rescousse. Flic le jour, tueur à gages la nuit, il pourrait être la solution au problème. Seul hic : il se fait payer d’avance, ce qui n’est clairement pas une option pour Chris qui n’a pas un sou en poche. Chris tente de négocier mais Killer Joe refuse d’aller plus loin.
Il a des principes…Jusqu’à ce qu’il rencontre Dottie, la charmante sœur de Chris…
 

Avec ce film, W. Friedkin nous offre un duo d’acteurs central qui nous met l’eau à la bouche. En effet des acteurs que l’on apprécie et à qui on fait confiance. D’un côté,  Mattew McConaughey vu dans Paperboy, La défense Lincoln, ou encore dans Le Règne du feu aux côtés de Christian Bale (notre nouveau Batman préféré). Et de l’autre on retrouve avec plaisir Emile Hirsh, héros d’ Into the wild qui nous a transporté par sa performance dans sa lutte pour se rapprocher de la nature, ou bien que l’on a récemment vu dans Savages ou encore dans le merveilleux Gus Van Sant, Harvey Milk. Un beau duo certes, mais une histoire navrante dans son manque de sens. Adaptation d’une pièce de théâtre, on ressent fortement qu’elle doit être merveilleusement meilleure sur les planches d’un théâtre car la réalisation derrière les caméras offre un résultat décousu, graveleux, et creux. Ce film fait partie de ces long-métrage où à chaque changement de plan on attend avec impatience qu’il sa passe « LE » truc qui va nous faire changer d’avis sur le film…Mais dans Killer Joe ça n’arive pas, même la fin est télescopée bien à l’avance.

En bref, un film avec des scènes relativement obscènes inutiles, et sans aucun sens ; un bain de sang final tombé du ciel et  des personnages complètement irréels. Le tout créant une histoire sans queue ni tête, que l’on n’a vraiment pas envie de regarder une seconde fois pour tenter de saisir ce que l’on n’a manqué au premier visionnage.

Publicités